Le siège des Républicains à Grenoble dégradé par des "fascistes en herbe" selon Alain Carignon

Le siège des Républicains à Grenoble dégradé par des "fascistes en herbe" selon Alain Carignon
DR

Le siège des Républicains de l'Isère à Grenoble a fait l'objet de dégradations.

Outre de la peinture rouge projetée sur la porte, plusieurs inscriptions ont été réalisées en lien avec les élections législatives : "LR collabos", "Ciotti mort"...

Les coprésidents du groupe société civile au conseil municipal grenoblois, Alain Carignon et Brigitte Boer, ont réagi dans un communiqué : "Cette nouvelle agression contre le siège de LR à Grenoble après celle de La Tronche contre un élu témoigne du climat de violence que veut instaurer l’extrême gauche à Grenoble, menaçant tout ce qui n’est pas elle. Les injures, les diffamations, les appels à tuer, inscrites sur les murs du siège du mouvement Républicain inspiré du Général de Gaulle sont un vrai scandale. La porte et l’allée de l’immeuble ont été aussi souillées, imposant des dommages importants aux habitants également victimes de cette agression. Nous élevons une protestation indignée contre cette volonté de domination de l’extrême gauche à Grenoble qui se croit tout permis après les élections législatives. Nous appelons tous les démocrates qui étaient restés silencieux quand des militants de droite avaient été passés à tabac par des nervis prétendument antifas, qui ne sont que des fascistes en herbe, à se mobiliser pour défendre la démocratie et le pluralisme".

"Évidemment nous ne nous laisserons pas impressionner et nous sommes heureux que Nathalie Béranger, secrétaire départementale du mouvement et conseillère municipale d’opposition, dépose plainte afin que les auteurs de ces nouvelles exactions soient retrouvés, ce qui serait évidemment plus aisé si la ville était dotée de caméras de vidéoprotection", concluent-ils.
X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
basta le 14/07/2024 à 09:28

la gauche internationale et son idéologie néfaste , craignant de perdre les élections, recourt au terrorisme pour imposer son programme rétrograde et autoritaire....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *
Si vous avez un compte Grenoble Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.

Le compte Grenoble Mag est gratuit et facultatif. Il vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez enregistré.
Vous pouvez créer un compte gratuitement en cliquant ici.